Educatrice & Comportementaliste canin

Espace actu

Blog

10 aliments toxiques pour les chiens

Posted on December 7, 2014 at 12:38 PM Comments comments (0)
Quel propriétaire de chien n'a jamais eu envie de faire plaisir à son cher et tendre compagnon à 4 pattes en lui donnant les restes du dîner, ou une petite gâterie par-ci par-là pendant qu'il est en train de cuisiner ou de prendre l'apéro ? Cela part d'un bon sentiment bien sûr, mais il faut rester très vigilant, car certains aliments sont très dangereux pour les chiens. Ce qui est bon pour nous ne l'est pas pour eux !
Voici une liste, non exhaustive, des aliments toxiques pour les chiens 

1. Le chocolat 
Les fêtes de fin d'année approchent à grands pas, et avec elles les traditionnelles boîtes de chocolat ! Mais même si votre chien vous lance son plus attendrissant regard, ne lui cédez pas ! 
Le chocolat est en effet dangereux pour les animaux, en raison de la théobromine que contient la fève de cacao. Ce composant qui agit comme stimulant cardiaque et comme diurétique n'est pas éliminé par leur métabolisme. Il perturbe leur système nerveux et engendre vomissements, diarrhées, convulsions, emballement du rythme cardiaque et dans le pire des cas peut entraîner la mort de l'animal.
La dose mortelle est de 63 grammes de chocolat noir non sucré pour un chien de 10 kilos, ou 670 grammes de chocolat au lait.

2. Les os cuits
Les os cuits sont dangereux pour les chiens car ils sont cassants et friables et risquent de perforer les organes internes des animaux.

Si vous souhaitez lui faire plaisir, offrez donc à votre compagnon des os crus, un cartilage de boeuf par exemple, mais jamais d'os de poulet ou de lapin, qu'ils soient crus ou cuits.

3. Le lactose
Comme les chats, les chiens adultes ne digèrent pas le lactose, qui peut générer vomissements et diarrhée. Si votre chien aime ça, donnez-lui du lait ou des yaourts sans lactose.

4. Les oignons et l'ail
Le thiosulfate que contiennent les oignons et l'ail est toxique pour les chiens. Il détruit en effet les globules rouges dans le sang et peut causer la mort de votre animal.
Diarrhée, vomissements, essoufflement, perte d'appétit, fatigue et apathie sont autant de signes qui doivent vous alerter.

5. La caféine et la théine
Comme le chocolat, mais aussi le thé, la caféine stimule et accélère le rythme cardiaque de l'animal. Elle engendre vomissements, diarrhées, tremblements, palpitations cardiaques et peut entraîner la mort de votre chien.

6. L'avocat
L’avocat, qu'il s'agisse de sa chair, son noyau ou sa coquille en raison de sa trop forte teneur en matières grasses. Il peut provoquer une accumulation de liquide dans les poumons et la poitrine de l'animal et engendrer problèmes digestifs, difficultés respiratoires et pancréatite.

7. le sel
Lorsqu'il est ingéré en trop grande quantité, le sel peut être très dangereux pour les chiens. Il peut en effet entraîner un déséquilibre ionique et causer une déshydratation, de la diarrhée, des vomissements, des douleurs abdominales, des tremblements et convulsions.
La dose toxique est de 40 grammes pour un chien de 10 kilos. 

8. Le blanc d’oeuf
Parce qu'il contient de l’avidine, une protéine qui détruit la biotine, vitamine importante pour le métabolisme des protéines et des graisses du chien, le blanc d'oeuf est lui aussi toxique pour les chiens.

9. L'alcool
Même une faible dose d'alcool suffit à désorienter le chien, le rendre nerveux et agressif. Une forte dose risque d'inhiber son système nerveux central, de perturber son système respiratoire et son rythme cardiaque, et engendrer le décès de l'animal.

10. Les raisins
Frais ou secs, les raisins sont très dangereux pour les chiens car ils peuvent provoquer d'importants problèmes digestifs et une insuffisance rénale souvent fatale.

Mon chien a ingéré un aliment toxique, que faire ?
Si votre animal a avalé un aliment dangereux, contactez au plus vite votre vétérinaire en lui précisant bien la quantité ingérée et la composition du produit. Si besoin est, il vous demandera de venir avec votre animal pour le faire vomir.
Il est important de réagir le plus rapidement possible, au maximum dans les deux heures suivant l'ingestion.
En cas de doute, vous pouvez contacter le centre antipoison animal situé à Nantes, le CAPA Ouest qui saura vous dire si oui ou non l'aliment ingéré par votre animal et sa quantité risque de l'empoisonner.

Source: wamiz

Puis-je le sortir à 2 mois?

Posted on October 13, 2014 at 12:56 PM Comments comments (0)
Une question revient souvent en entretien après l'acquisition d'un chiot. Puis-je le sortir avant ses derniers vaccins? La réponse est OUI! Il faut poursuivre sa période de socialisation.

La période de socialisation?

C'est la période la plus importante dans le développement du chiot. Cette période débute à l'apparition de l'audition (environ au 21e jour) jusqu'à 3 mois. C'est durant ce laps de temps que votre chiot va apprendre "à connaître" son environnement.

Ce petit être va ainsi rencontrer des voitures, entendre la télévision, les bruits de la foule, le bruit du tram ou encore celui des motos. Votre chiot va ainsi se sensibiliser aux bruits environnant et constater qu'ils ne sont pas dangereux. Puis, tout doucement, s'y habituer.

Les risques d'attraper un virus, une bactérie ou autre sont minimes contrairement aux dommages que peuvent faire une hypostimulation durant cette période.

une hypostimulation?

Le risque d'une hypostimulation ou de "privation sensorielle" se pose lorsque l'environnement d'élevage est trop pauvre en stimuli et est ainsi en inadéquation avec l'environnement d'adoption. Votre chiot n'aura pas forcément "appris" que la télévision, bruits de foule et voitures sont choses courantes et de ce fait, il sera angoissé (voir terrorisé) lorsqu'il en rencontrera la première fois.

Par ailleurs, ce risque est majoré selon les conditions d'élevage. Stimulé ou non, ses capacités d'adaptations peuvent s'en ressentir jusqu'à souffrir d'angoisses plus ou moins importantes face à son nouvel environnement d'adoption qui est inconnu pour lui.

Il faut donc le sortir pour qu'il puisse se familiariser au monde extérieur. Cependant, évitez les lieux trop sales, les trottoirs en pleine ville, riches en bactéries par exemple.

Congénères?

Elément important à ne pas négliger. Il faut que votre chiot rencontre régulièrement d'autres congénères de tout âge et de toute race afin qu'il poursuive l'apprentissage des codes de communication canine. Il apprendra aussi à interagir avec d'autres chiens différents et à devenir un être sociable.

Source: Spécial chiens n°24

Le bain du chien

Posted on October 3, 2014 at 10:25 AM Comments comments (0)
De tous les actes de toilettage, le bain est sans doute celui qui mérite le plus d’attention. C’est la base indispensable de toute toilette ultérieure. Il s’applique à toutes les races, y compris celles qu’on ne toilette pas par ailleurs. Deux choses importent pour donner un bon bain : les produits et la méthode.

Les préparatifs du bain
Le plus simple consiste à utiliser votre propre baignoire, à moins que vous ne disposiez d’un bac à mi-hauteur spécialement aménagé. Préparez à l’avance tout ce dont vous aurez besoin, produits de lavage pour soins des poils du chien (shampoing pour chien, démélant, lingettes...) , mais aussi matériel d’essorage et de séchage. Dans ce cadre, il est conseillé une éponge toute simple de taille moyenne, ou sous forme de « carré » plat d’une vingtaine de centimètres de côté. Cela pour le premier essorage.
L’étape suivante se réalisera grâce à une serpillière synthétique ultra-absorbante, que vous trouverez très aisément au rayon « ménage » de n’importe quel magasin. Enfin, prévoyez plusieurs serviettes-éponges propres et bien sèches.
Fermez portes et fenêtres, pour prévenir toute « évasion ». Un dernier mot de recommandation : ne lavez jamais un chien sans l’avoir préalablement préparé, surtout s’il est à poil long et emmêlé. En effet, sous l’action de l’eau, puis du séchage, les nœuds se resserrent formant alors un effet « ficelle » irréversible.
Tout au plus pourra-t-on se permettre de laisser quelques zones approximativement démêlées, en espérant que le cosmétique démêlant utilisé jouera bien son rôle. Il faut alors appliquer généreusement celui-ci sur les zones emmêlées, le faire pénétrer du bout des doigts dans les nœuds (un par un) et le laisser agir plusieurs minutes, avant de procéder au shampooing, puis de rincer le tout soigneusement.

Commencer le bain
Placez doucement le chien dans la baignoire, dans le fond de laquelle vous disposerez éventuellement une vieille serviette-éponge qui lui évitera de glisser, donc de paniquer. Tenez fermement l’animal tout en lui parlant d’un ton posé et calme s’il s’agite ou tente de s’enfuir. Idéalement, il est utile de pouvoir attacher le chien.
La meilleure attache est latérale, c’est-à-dire un collier fixé à un piton dans le mur, ou éventuellement attaché à la base du robinet. Un crochet plastique monté sur une ventouse peut également servir de point d’attache, si celle-ci est assez fermement fixée sur l’émail de la baignoire.

Les étapes du bain
Il faut alors complètement mouiller le chien de la truffe au bout de la queue. Attention, un simple coup de douchette est loin d’y parvenir. En effet, le poil de couverture qui constitue le dessus de la fourrure est quasiment imperméable ! Il faut donc passer lentement la douchette (réglée sur un bon débit d’eau tiède) directement à la surface de la fourrure. Les poils de jarres, ainsi immergés, ne jouent plus leur rôle de barrière, et permettent à l’eau de pénétrer le sous-poil, jusqu’à la peau.
Mouillez donc selon ce procédé la tête, le cou, le dos et la queue du chien, puis la poitrine, les épaules, les flancs, les cuisses, et enfin les pattes et le ventre. Lorsque la fourrure est correctement imprégnée, appliquez votre premier shampooing, préalablement dilué, sur la tête et le cou, le dos, les fesses et la queue, puis le poitrail, les flancs et le ventre.
Faites mousser. Terminez par les pattes, en versant une petite quantité de shampooing directement sur chacune d’elles, et en les frottant bien, depuis les pieds (et entre les doigts !) jusqu’en haut. Laissez agir si nécessaire. Rincez. Là encore, un bon rinçage est synonyme de réussite. La dernière eau de rinçage doit être parfaitement claire.
Toutefois, si vous utilisez un deuxième shampooing, ou une crème, le rinçage entre chaque produit peut être moins parfait. Assurez-vous seulement d’avoir retiré la majorité du shampooing précédent, pour que le suivant puisse pénétrer jusqu’à la racine du poil et la peau, et faire son effet. Le dernier rinçage doit être irréprochable.
Mal rincer équivaut à un poil terne qui semble parfois « brûlé » et entraîne souvent des irritations de la peau. Selon les races, le moment et l’effet recherché, le bain pourra se résumer à un seul shampooing, ou au contraire à une série de shampooings à « effets spécifiques », plus une crème ou un conditionneur spécial brushing.

Source: wamiz

Mon chien à la plage : conseils et précautions

Posted on June 9, 2014 at 1:41 PM Comments comments (0)
La plupart des gens aiment profiter de la plage en vacances. Alors quand c'est possible, faites-en profiter votre chien. 
Certaines plages sont interdites aux chiens et vous devrez consulter les panneaux pour savoir si vous avez le droit d’y emmener votre compagnon.

En vous promenant sur la plage, veillez à ce qu’il ne gêne personne, en courant et projetant du sable un peu partout ou en arrosant tout le monde en se secouant au sortir de l’eau. N'oubliez pas de ramasser les déjections canines.

Si vous avez la chance de pouvoir vous prélasser au soleil sur une plage déserte, pensez cependant à procurer un peu d’ombre à votre compagnon et à emporter de l’eau pour qu’il puisse boire.
N’obligez pas votre animal à aller dans l’eau, en réalité les chiens s’y aventurent assez facilement en voyant faire leur maître ou pour aller chercher une balle.
Il est recommandé, après le bain, de bien sécher l’intérieur des oreilles, afin d’éviter de possibles infections.
Il est conseillé aussi, au retour d’une journée de plage, de rincer le chien à l’eau douce pour éliminer le sel et le sable collés dans ses poils, sources de sécheresse cutanée et d’irritation des yeux.
Attention à la leishmaniose dans le sud de la France. Cette maladie mortelle est due aux piqûres de moustiques : protégez votre chien avec un antiparasitaire puissant et ne le laissez pas dormir dehors.

Source: wamiz.com

Piqure d'insecte du chien : soins et traitements naturels

Posted on June 2, 2014 at 2:43 PM Comments comments (0)
Votre s'est fait piquer par un insecte ? 
Voici les soins naturels à appliquer pour le soulager :

Traitement externe
1. Utiliser un dispositif de type AspiVenin, après avoir retiré les dards d’abeille avec une pince à épiler. Passer la zone à l’eau froide pour diminuer la douleur ou appliquer, sans appuyer, une compresse d’eau froide.
2. Appliquer ensuite 2 à 3 gouttes d’huile essentielle de:
• Lavande aspic (Lavandula spica)
ou
• Lavande vraie (Lavandula angustifolia)
Poursuivre l’application d’huile essentielle de lavande deux fois par jour jusqu’à guérison.

Traitement interne
1. Selon besoin, donner 2 à 4 gouttes de Rescue (complexe de Fleurs de Bach) diluées dans un peu d’eau ou placées directement sur les gencives afin de détendre et rassurer.
2. Donner également 3 granules de chaque en alternance toutes les demi-heures ou toutes les heures:
• Apis Mellifica 5 CH
• Hypericum perforatum 5 CH

Surveillance
Attention, les chiens sont très sensibles à l’envenimation. Aussi convient-il d’exercer une surveillance attentive de votre compagnon suite à une piqûre d’insecte et de le conduire chez le vétérinaire au moindre signe ou comportement suspect. En effet, le risque d’une réaction allergique (rapide), d’une insuffisance rénale (jours suivants) voire d’une anémie hémolytique (urines foncées) est réel.

Source: wamiz.com

Pâques : les dangers du chocolat pour nos animaux!

Posted on April 18, 2014 at 10:00 AM Comments comments (0)
Ce weekend, les maisons seront garnies de chocolats en tous genres, pour le plus grand bonheur des petits et des grands. 

Mais attention à la gourmandise de vos chers animaux de compagnie, car elle pourrait leur être fatale. Du rat au cheval, Pâques est loin d’être la fête des animaux.

En effet, le chocolat est un produit très toxique pour nos compagnons, en particulier pour les chiens et les chats.
 Chaque année les vétérinaires doivent faire face à de trop nombreux cas d’empoisonnement à cause de la négligence de leurs maîtres. Un œuf en chocolat oublié derrière le canapé ou un autre abandonné sur la table à portée de truffe… et le mal est fait.

Pourquoi le chocolat est-il si dangereux pour les animaux ?

L’un des ingrédients du chocolat, dont on raffole tant, est le cacao. Ce dernier contient de la théobromine, une substance hautement toxique pour nos boules de poils car elle attaque leur système nerveux. Une dose de 63 grammes de chocolat noir suffit à être mortelle pour un chien de 10 kilos, attention donc aux petits toutous pour qui le chocolat devient très vite fatal.

Les symptômes d’une intoxication au chocolat sont : des convulsions, des vomissements, uneaccélération du rythme cardiaque pouvant conduire à un infarctus, ou encore une agitation anormale de l’animal. Le chocolat peut également conduire à des difficultés respiratoires, ce qui met particulièrement en danger les races de chiens au nez aplati (dit « brachycéphales) comme le Carlin, le Boxer, le Bouledogue français ou encore le Shih Tzu.

Que faire quand le mal est fait ?

Appelez immédiatement votre vétérinaire ou le centre anti-poison le plus proche. En cas d’urgence, si le chocolat a été avalé dans les deux dernières heures, il est encore possible de faire vomir l’animal car la digestion n’a pas commencé. Pour cela, une cuillère à soupe de sel, puis faite le boire de l’eau, et il rendra rapidement ce qu’il a avalé.

Source: wamiz.com

Faut-il couvrir nos toutous quand le froid est là?

Posted on March 2, 2014 at 10:24 AM Comments comments (0)
Les chiens doivent sortir plusieurs fois par jour, quelle que soit la météo, au moins pour les promenades hygiéniques.
 Or leur capacité à affronter le froid dépend de la taille, de la corpulence, mais aussi de la densité du poil et du sous-poil, de la sécrétion de sébum ( qui rend le poil gras et imperméable), de l'âge et de l'état de santé. S'il y en a bien qui supportent le froid, ce sont les chiens de races nordiques, comme le husky, ou les chiens de montagne: leur poil dense, gras, imperméable, doublé d'un sous-poil épais vaut tous les équipements du monde! Leur seule crainte: le sel de déneigement qui favorise l'irritation de la peau entre les coussinets. Il est donc important de bien rincer les pattes à l'eau douce au retour d'une sortie enneigée.

En règle générale, un chien de taille moyenne, en bonne santé, qui se dépense assez et peut s'abriter s'il est souvent dehors, n'a pas besoin d'être couvert.

Les chiens les plus sensibles au froid appartiennent à des races très fines et à poil ras comme les lévriers. Les races naines ou petites (chihuahuas, yorkshires, pinschers nains…) sont aussi sujettes aux coups de froid, essentiellement parce que leur taille expose plus facilement leur corps à l'eau, la neige ou la glace.
On veillera aussi particulièrement aux chiots, aux chiens âgés et aux malades, même s'ils appartiennent à des races résistantes, car leur organisme affaibli n'est plus en mesure de réguler leur température interne, surtout quand les écarts sont importants ou soudain.
Mais, même ces chiens plus fragiles redoutent moins le coup de froid que l'humidité, les courants d'air ou un vent glacial. Mouillé, le poil ne remplit plus sa fonction de couverture isolante et expose directement l'épiderme au froid.
 C'est pourquoi, si on ne devait recommander qu'un vêtement, ce serait l'imperméable, idéal pour garder le poil au sec et protéger du vent.
 
Source: 30 millions d'amis n°313


Votre toutou…et la neige!

Posted on March 1, 2014 at 12:04 PM Comments comments (0)
C'est blanc, c'est froid, et à moins d'habiter à la montagne, votre chien n'en avait peut être jamais vu auparavant. Avec toutes ces caractéristiques, ce n'est pas étonnant si la neige intrigue les chiots et tente tous les chiens même les plus âgés. A fortiori s'ils ont soif, leur premier réflexe est d'y goûter. Ce faisant, à tout âge, un chien encourt le risque de présenter une gastrite des neiges, responsable de vomissements et parfois de diarrhées. Il faut bien sûr tout faire pour l'empêcher d'en consommer, ne serait-ce qu'en évitant de le lâcher pendant quelques minutes pour pouvoir lui dire "non" le cas échéant. s'il est déjà trop tard, laissez-le à jeun douze heures et donnez lui un pansement gastrique.

Source: 30 millions d'amis n°313